Articles

Sahara Occidental : Le niet diplomatique camerounais

Image
22 mai 2013, le Maroc veut l’adhésion du Caméroun à la déclaration qui sera présenté par le mercenaire sénégalais Mankeur Ndiaye lors des assises de l’UA à Addis Abeba, mais il se heurte à la négative de Yaoundé de se joindre à cet emprise visant à empêcher l’instance d’insérer le sujet du Sahara Occidental dans son agenda. Réponse diplomatique du ministre camerounais : Il a « pris connaissance de cette note et des notes précédentes liées à la réintroduction de la question du Sahara au niveau de l’UA ». « Il m’a informé que le dossier est soumis à la présidence de la République pour instruction et qu’il faudrait attendre », signale l’ambassadeur du Maroc à Yaoundé dans une note adressée à son ministre. Ce dernier tape dans toutes les portes sans trouver de réponse. Il cherche à justifier son échec. « Le système de gouvernement camerounais est très centralisé. Toutes les décisions, même les plus simples (nomination de commissaires simple mouvement diplomatique …) sont soumises pour in…

Le Front Polisario ne doit pas céder face aux pressions de la France

Image
Il est temps que le Front Polisario face preuve de fermeté face aux complots de la France au sein du Conseil de Sécurité. Les forces sahraouies doivent rester à El Guergarat pour éviter d'autres actes de provocation du Maroc. En plus, El Guergarat fait partie des territoires libérés du Sahara Occidental.
La fermeté du Front Polisario est nécessaire d'autant plus que le Maroc, sous la protection de Paris, refuse depuis 4 ans de négocier avec le Front Polisario et tente par tous les moyens de saboter le processus de paix onusien.
La France veut faire du Front Polisario la partie faible ou vulnérable à laquelle le Conseil de Sécurité peut forcer la main. Malheureusement, elle a fait de ce Conseil une coquille vide, sans aucune autorité que même un pays comme le Maroc a méprisé.

Une journaliste marocaine victime de l'échéance d'avril

Image
Dans deux jours, le 27 avril plus précisément, le Conseil de Sécurité de l'ONU est au rendez-vous avec le dossier du Sahara Occidental. Le mandat de la MINURSO sera renouvelé et il se prononcera sur le processus de paix bloqué par le Maroc dans le but d'imposer sa colonisation de ce territoire riche en ressources naturelles.
Aucun pays ne veut soutenir les revendications de souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, la communauté internationale continue de défendre le principe d'autodétermination du peuple sahraoui qui a de son côté le droit et la légalité face au gouvernement marocain qui n'a que le chantage comme arme pour imposer le fait accompli. 
Ayant mal à convaincre, le Maroc fait recours aux péripéties et malabarismes digne des plus cirques les plus renommés, tel que le licenciement de Soumia Dghoughi, la journaliste de Médi1 TV.
Avec ce licenciement accompagné d'une large campagne médiatique, Rabat veut exprimer son entêtement sur un territoire qui…

Pourquoi le Maroc a décidé de reconnaître l’ASVDH

Image
Note En prévision des prochaines échéances liées à la Question nationale (visite de Ross, élaboration du rapport du SG des Nations Unies et adoption d’une nouvelle résolution par le Conseil de sécurité), je vous soumets les éléments d’appréciation suivants : Le contexte général de l’échéance d’avril est marqué par trois faits essentiels à savoir la poursuite de la nouvelle approche préconisée par M. Ross, une montée en puissance des pressions exercées par les Etats-Unis et à un degré moindre par le Royaume-Uni sur le volet droits de l’homme et, enfin, une recrudescence de l’activisme agressif de nos adversaires comme en témoigne le passage, avant-hier, d’Aminatou Haidar au Parlement Européen et la campagne médiatique orchestrée, hier à Paris, par l’acteur espagnol Bardem.La conjugaison de ces trois facteurs et le timing de leur activation renseignent sur la nature du contexte général dans lequel évolueront les discussions en prévision de l’échéance d’avril ; un contexte où la sérénité …

Comment Guterres a édulcoré le rapport de Ross sur le Sahara occidental

Image
Par: Ignacio Cembrero
TSA-Algérie, 22/04/2017
António Guterres, le nouveau Secrétaire général des Nations unies, ménage davantage le Maroc que son prédécesseur, Ban Ki-moon. Il vient d’en administrer la preuve en édulcorant sur deux points le rapport annuel qui lui avait été soumis sur le Sahara occidental. Le Conseil de sécurité de l’ONU se penchera sur ce document dans les prochains jours et votera le 27 avril une résolution qui prolongera le mandat de la Minurso, le contingent de « casques bleus » déployés dans cette ancienne colonie espagnole.
Le rapport a été d’abord rédigé par l’Américain Christopher Ross, envoyé spécial du Secrétaire général pour le Sahara, en collaboration avec un autre Américain, Jeffrey Feltman, qui dirige à l’ONU le département des affaires politiques.
Dans sa première mouture le texte mentionnait sans l’assumer la prise de position, le 20 mars dernier, du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine qui avait appelé à « la tenue du référendum d’autod…

Paris: les médias peinent à cacher les anomalies flagrantes d’un mercenaire perdu

Image
L’auteur présumé de la fusillade des Champs-Elysées à Paris est loin d’être un inconnu. C’est un criminel multi-récidiviste qui aurait dû purger une peine à perpétuité en prison pour tentative d’homicide et attaques à main armée mais qui a été libéré en échange d’oeuvrer à recruter des mercenaires et les accompagner en Syrie pour participer au reversement du gouvernement syrien. 
C’est un peu le scénario des « Douze Salopards » et ce n’est pas la première fois que des membres des services de renseignement français (il serait plus juste de les désigner comme des Intel Asset) impliqués jusqu’au cou dans tous les coups tordus se retournent avec violence contre leurs employeurs. Ces derniers ont du encore lâcher le dernier en date. La grosse tête (immunité judiciaire, privilèges en espèces et en nature, liberté de tuer en toute impunité en Syrie et ailleurs, etc.) et la paranoïa ont fait le reste. 
Le fait que la cible soit un ou des policiers corrobore encore plus son appartenance aux…

Sahara Occidental : Les conditions du Maroc pour accepter la visite de Mme Navi Pillay

Image
Selon un email trouvé dans la boîte mail de Mbarka Bouaida, les conditions imposées par le Maroc pour accepter la visite de la Haut Commissaire aux Droits de l’Homme sont :
– Accord de principe de la visite de la mission technique à Laayoune suivant des termes de référence à convenir d’un commun accord. – Les termes de référence doivent définir les objectifs de la mission, son organisation, programme, personnes a rencontrer… – Les noms proposes pour cette mission doivent être agrées par le Maroc – Le Maroc prend note que le rapport ne fera pas l’objet de publication.
Selon un autre document confidentiel marocain “la délégation onusienne ne publiera pas son rapport de mission, ni des recommandations et ne fera pas de communiqué. Lors de la visite au Maroc, Madame Pillay partagera les recommandations du HCDH avec les autorités marocaines”. « M. Kompass a confié à notre Représentant Permanent à Genève que le Briefing à la Haut Commissaire sera « factuel, objectif et différent de ce que …